Opérationnalisation du FLEGT en Côte d'Ivoire : Point d'étape & perspectives

Videos_01

Un point d'étape a été fait sur l’accord de partenariat volontaire (APV) pour l’Application des Réglementations Forestières, Gouvernance et Echange Commerciaux (FLEGT en anglais). Un plan d’action fut initié en 2003 par l’Union Européenne pour bannir le bois illégal sur son marché...

... à compter de 2013, année où la Côte d’Ivoire s’est engagée dans les négociations, dont le terme est présenté pour 2018.

Cette 7ème Rencontre pour l’économie verte et l’environnement de Côte d’Ivoire (REVE) s’est tenue à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire, le 12 mai 2016 sur le thème " L’Economie  forestière ivoirienne, Etat des lieux et perspectives pour une transition verte".

Pour permettre une commercialisation de son bois en toute transparence avec les pays de l’Union européenne, la Côte d’Ivoire a adhéré au processus FLEGT.

 

Après le résumé de cette intervention, vous pourrez télécharger la présentation du Point focal FLEGT et/ou consulter la vidéo de son intervention.

Intérêt du processus FLEGT. Il s’agit d’un système de gouvernance pour garantir la légalité et la traçabilité du bois qui permettra au marché ivoirien de respecter le Règlement sur le Bois de l’Union Européenne (RBUE) visant à écarter du marché communautaire le bois et les produits dérivés issus d’une récolte illégale. Le RBUE s’applique depuis le 3 mars 2013. D’où l’importance de la gouvernance et des normes qui permettront de basculer d’une économie grise dans une économie verte.

Engagée dans le processus FLEGT (Application des Règlementations Forestières, Gouvernance et Echange Commerciaux), la Côte d’Ivoire poursuit les négociations avec l’UE. Une feuille de route est mise en place afin de suivre les avancées des négociations jusqu’à son point d’achèvement.

Un point important de cette feuille de route reste l’élaboration du tableau de traçabilité, en cours. La signature de l’APV implique que la Côte d’Ivoire puisse suivre un bois de grume depuis sa coupe jusqu’à son exportation.

Etapes à améliorer. Le conférencier a également fait cas de difficultés dans la mise en œuvre du projet. Elles concernent le retard accusé dans la mise en œuvre du processus APV-FLEGT, résultant notamment de la non élaboration des textes d’application du code forestier qui doivent être référés au niveau de la grille de légalité ; les faiblesses du maintien de la dynamique de mobilisation des acteurs intervenants dans le projet ; la faible maitrise des outils du processus par certains acteurs; la faible circulation d’informations entre les représentants des différents groupes d’acteurs. A cet effet, une nouvelle feuille de route fut proposée reportant l’échéance de signature de 2017 à 2018.

Perspectives. Pour une meilleure opérationnalisation du FLEGT en Côte d’Ivoire, le Colonel HAIDARA a fait un plaidoyer pour l’accélération de la procédure d’élaboration des textes d’application du Code Forestier. Il a appelé au renforcement de la synergie FLEGT/REDD+ pour une meilleure utilisation des ressources humaines, à des rencontres de rédynamisation avec les collèges et groupes thématiques; à une meilleure mobilisation des acteurs, une meilleure circulation de l’information et une meilleure implication de toutes les parties prenantes.

Visionnez la présentation du FLEGT

Fichiers sources

Connectez-vous pour telecharger les fichiers sources